L'univers se compose de trois strates, les mondes supérieurs, la surface de la terre et les mondes inférieurs.

Les mondes supérieurs sont emplis par des anges qui gravitent autour du pur Esprit de Dieu. Ces anges sont constitués d'atomes subtils qui descendent sur terre à chaque naissance humaine. C'est lors du premier cri que le nouveau né reçoit le souffle de vie qui est l'absorption par la chair d'un esprit céleste. Cet esprit grandira en harmonie avec le corps et s'alourdira de plus ou moins de matière en fonction de la bonté ou de la méchanceté de sa vie. A la mort du corps, l'esprit est dirigé vers les mondes inférieurs; j'en ai établi un plan aux travers mes diverses lectures.
Une entrée se trouverait vers l'Occident, à la pointe du Ténare, au delà de Sparte; on dit qu'en ces lieux coule le Styx, le fleuve séparant le monde des vivants de celui des morts. La porte de l'Hadès est gardée par un chien énorme à trois têtes dénommé Cerbère; il laisse entrer les âmes défuntes mais ne les laisse pas ressortir, en cela il est un gardien de l'équilibre du cosmos car si les morts revenaient parmi les vivants selon leurs grés, alors la terre plongerait dans le chaos.
Par delà la porte se trouve le royaume de l'Erèbe, le pays des songes et des rêves où nos esprits vont parfois durant le lourd sommeil de la nuit. Ce monde est fait de fantasmes et chimères qui flottent dans l'obscurité et les ténèbres, en ces arcanes se trouve le palais des moires: Clotho, Lachénis et Atropos, les soeurs du destin. C'est en ces lieux que ma conscience s'égare durant mes transes, c'est en ces lieux que je vois le spectre.
Aux limites de l'Erèbe coule le fleuve Achéron, sur la rive se trouve un nocher du nom de Charon le passeur. Son allure est sinistre, il a pour fonction de faire traverser les âmes des morts vers les berges de l'Elysée ou du Tartare selon leurs poids. Les âmes légères des justes peuvent arriver sur le rivage lointain de l'Elysée sans faire chavirer l'embarcation, les âmes lourdes des mauvais doivent débarquer sur la côte plus proche du Tartare.
Le royaume de l'Elysée est le séjour des bienheureux qui ont vécu dans la charité et le respect des lois. Ici tout n'est que chant mélodieux, parfum et paysage magnifique. Une douce lumière produite par quelques artifices enchantés éclaire ce monde; en son centre coule le Léthé, le fleuve de l'oubli. Cette eau a pour fonction d'aider les âmes des martyrs à oublier les calvaires et supplices endurés lors de leurs vies terrestres.
Le Tartare est l'endroit le plus profond de l'Hadès, certains récits le décrivent comme ayant la forme d'un cratère. Le centre de cette cavité serait éloigné de la surface de la terre d'une distance égale à la distance séparant cette même surface du royaume céleste, formant ainsi une harmonie de proportion dans la création Divine.  
Le Tartare a la forme d'un grand cercle allant en profondeur par paliers successifs formant des terrassements où des châtiments sont infligés aux âmes mauvaises. L'un de ces terrassements est recouvert par les marécages gelés du Cocyte, un terrassement plus profond est le lit du fleuve Phlégethon fait de lave incandescente. Toujours en fonction du poids de l'âme, sa chute sera plus ou moins profonde et son supplice sera plus ou moins grand.
On raconte que le centre du cratère est occupé par Satan, que c'est lors de sa chute du royaume céleste qu'il percuta la terre tel un météore et forma ainsi le cratère du Tartare; tu connais ma position sur la non-existence du mal en tant qu'entité supérieure, ma pensée me porte à croire que c'est l'âme de Caïn, fils d'Adam et meurtrier de son frère Abel, alourdie par le poids du premier crime que la force Divine projeta dans les confins du sous-sol. 

Ainsi se composait l'univers avant la venue de notre Seigneur Jésus Christ car depuis son passage sur la surface de la terre, les structures du cosmos ont été bouleversées. Tel Jonas passant trois jours dans le ventre de la baleine, le Messie passa trois jours dans les profondeurs pour annoncer la bonne nouvelle aux morts. Les justes tels qu'Abraham et Rachel mais aussi Noé, Abel et tous les patriarches furent élevés au royaume des cieux. L'Elysée fut vidé de ses âmes mais obtint une nouvelle fonction, celle de purgatoire où les âmes trop lourdes pour accéder directement aux cieux mais pas assez pesantes pour chuter en Tartare se purgent de leur matière impure.